Chômage en France : les chiffres évoluent


Chômage en France : les chiffres évoluent

Chômage en France : les chiffres évoluent

La question de l’évolution du taux de chômage est un sujet d’actualité constant. Il est cependant nécessaire d’assimiler certains concepts avant d’être en mesure d’assimiler la courbe de l’évolution du taux de chômage.

LE CONTEXTE DU CHÔMAGE

 

Comment se définit le concept du chômage ?

Selon le Bureau International du Travail (BIT) est considérée comme chômeur toute personne en âge de travailler, mais qui n’a exercé aucun emploi durant toute la période d’enquête. Cette personne doit également avoir activement recherché un emploi et être immédiatement disponible pour travailler. Cette définition du chômage est celle retenue pour établir les statistiques sur l’évolution du chômage au plan international. Mais Pôle a une vision légèrement différente du concept.
Pour évaluer l’évolution temporelle du chômage, Pôle Emploi utilise un système de catégorisation. Ce dernier lui permet de classer les demandeurs d’emploi selon plusieurs catégories, qui sont au nombre de 3 à être réellement prise en compte.

 

Les catégories de demandeurs d'emploi

  • La catégorie A regroupe les demandeurs d’emplois ayant effectué une recherche active d’emploi, mais qui n’en ont pas exercé depuis le mois précédent.
  • La catégorie B regroupe les personnes ayant activement recherché un emploi et qui en ont exercé un pour une durée maximale de 78 heures au cours du mois précédent.
  • La catégorie C prend en compte les demandeurs d’emploi ayant posé des actes de recherches d’emplois et ayant travaillé sur une période de plus de 78 heures durant le mois précédent.

 

Les statistiques des demandeurs d'emploi

Au quatrième trimestre de l’année 2018, le nombre de chômeurs de la catégorie A était évalué à 3, 419 millions soit une baisse de -1,1 %. Pour les catégories B et C, les chiffres sont de 2 ,186 millions. En termes, de statistiques, ces chiffres révèlent une baisse du taux de chômage de -2,8 %, mais une hausse de +1,1 % pour la catégorie C.
En additionnant les chiffres de ces trois catégories, on note quelques évolutions. Le taux de chômage au quatrième trimestre 2018 a connu une régression de 0,8 % par rapport au trimestre précédent. De même, sur le plan annuel, le taux de chômage a reculé de 0,3 %. 

 

Évolution dans le temps de la courbe du chômage en France et en Europe

Dans les années 1960, le taux de chômage en France et en Europe était nettement inférieur à celui des États-Unis. Cependant, vers le milieu des années 1970 le nombre de chômeurs a sensiblement augmenté. Plusieurs facteurs peuvent expliquer ce phénomène. En effet, la fin des Trente Glorieuses et les chocs pétroliers ont provoqué une conjoncture économique sans précédent.
Plus tard, il faut se rendre à l’évidence, malgré l’évolution de la conjoncture économique, le taux de chômage reste très élevé. Le marché de l’emploi n’est plus conditionné par la situation économique, mais par son propre fonctionnement. Ainsi, dès les années 1990, la courbe du taux de chômage varie d’un pays d’Europe à l’autre.
Le taux de chômage en Europe connaît une hausse vertigineuse entre 2007 et 2009. Les pays les plus concernés sont ceux affectés par la crise des « dettes souveraines ». Cependant, ces dernières années le taux de chômage a évolué de façon plus positive dans plusieurs de ces pays. En revanche, la France a encore quelques difficultés à remonter la pente.

 

D’importants défis à relever

Sous chaque mandat présidentiel, l’évolution du taux de chômage est suivie de très près aussi bien par les observateurs politiques que par les Français eux-mêmes. Il est désormais nécessaire de reconsidérer le chômage qui n’est plus un simple phénomène de non-emploi. C’est ce qu’on peut retenir des difficultés que rencontrent les négociations autour de la réforme chômage. Il faut dorénavant tenir compte du développement de l’auto-entrepreneuriat et des autres transformations du travail.
La finalité de cette évolution est de protéger les travailleurs les plus vulnérables. Le portage salarial qui c'est fortement développé ses dernières années est un statut hybride qui permet à un salarié de se lancer dans une activité indépendante tout en continuant à profiter de la protection du titre de salarié. Il est en tout point bénéfique pour le travailleur qui aspire à plus d'autonomie.

Article rédigé par l'équipe Freecadre le 16 Avril 2019
Crédit photo : PIXABAY