Hyundai dévoile un nouveau VUS à hydrogène


Hyundai dévoile un nouveau VUS à hydrogène

Lors de la présentation du futur VUS à hydrogène de Hyundai l'illustration en arrière-plan montrait des gouttes d'eau. Le es voitures à hydrogène ont comme seule émission de l'eau au lieu de gaz toxiques comme le monoxyde de carbone ou les oxydes d'azote générés par les moteurs à essence et au diesel

Hyundai va lancer après le nouvel an un véhicule à hydrogène de deuxième génération, capable de parcourir 580 km entre chaque plein. Un prototype a été dévoilé jeudi à Séoul.

Si le constructeur coréen tient promesse, ce nouveau véhicule --qui n'a pas encore de nom-- aurait une autonomie 40 % plus élevée que celle de son actuel VUS à hydrogène, le Tucson FCEV, dont seulement quelques milliers d'exemplaires ont été fabriqués depuis 2013 et loués à grande perte à des clients Hyundai du Japon, des Pays-Bas, de quelques États américains et de Colombie-Britannique.
Bon au grand froid

Détail intéressant pour les conducteurs canadiens, Hyundai affirme que son futur VUS à hydrogène peut démarrer à moins 30 Celsius.

Un véhicule à hydrogène est mu par un moteur électrique. Ce moteur, au lieu d'être alimenté par de lourdes et coûteuses batteries au lithium-ion, est approvisionné en électricité par une «pile à combustible» --une sorte de génératrice-- lié à un réservoir d'hydrogène. Le procédé laisse s'échapper de l'eau au lieu de gaz toxiques comme le monoxyde de carbone ou les oxydes d'azote générés par les moteurs à essence et au diesel

C'est un mode de propulsion séduisant quand on le compare à l'auto tout électrique, parce qu'un plein d'hydrogène prend à peine plus de temps qu'un plein d'essence (il faut des heures pour recharger complètement une auto électrique). C'est aussi la voiture verte préférée des compagnies pétrolières parce que le raffinage permet de capter d'importantes quantités d'hydrogène.

LIRE LA SUITE : Cliquez-ici