Les séniors se mettent au portage salarial


Les séniors se mettent au portage salarial

Les séniors se mettent au portage salarial

Le portage salarial fait des adeptes et devient de plus en plus répandu en France grâce de son principe qui veut que le travailleur indépendant puisse aussi être considéré comme un salarié, car il conserve les mêmes avantages. Cette méthode de travail est plus fréquente pour les prestations de services.

UN STATUT SUR MESURE

 

Il a tout pour séduire les séniors

Le portage salarial est largement adopté par les plus anciens qui trouvent facilement des missions à effectuer de façon ponctuelle, des missions qu'ils peuvent gérer facilement puisque dépourvues d' administratif. C'est l’une des raisons de l’engouement des professionnels pour le portage, le fait que ce statut décharge l’indépendant de toutes contraintes administratives, il n'a plus qu'à se concentrer sur sa mission.

EN QUOI CONSISTE RÉELLEMENT LE PORTAGE SALARIAL ?

 

Décryptage de ce statut

Dans le portage, le prestataire, consultant ou autre, appelé « salarié porté » est lié par un contrat à une société qu'il a démarché et qui est sa cliente. Il réalise pour elle des missions. Il est également lié à une société dite de portage salarial qui le déclare, s'occupe de toute la partie administrative et qui sert d’intermédiaire entre son client et lui. C’est le contrat de travail signé avec cette dernière qui lui confère le statut de salarié, bien que ce prestataire de service soit réputé indépendant.
Avant de travailler avec la société de portage, le professionnel doit définir avec elle les conditions sous lesquelles la prestation sera effectuée. Ensemble, ils définiront les bases de même que la valeur du montant à facturer pour chaque mission demandée par le client et qui sera versé à la fin du mois au porté sous forme de salaire. En contrepartie, le salarié porté a l’obligation de réaliser une mission et d’en référer à sa société de portage.L’accord de branche prévoit à cet effet un minimum à lui verser. Sans quoi, la société de portage doit pouvoir rémunérer le porté à hauteur de 2533 € au minimum. Tout doit être consigné dans le contrat au préalable.

 

En quoi les seniors pourraient trouver leur intérêt

Les travailleurs de plus de 55 ans étant moins facilement embauchés, il serait tout à fait normal qu’ils soient complètement sous le charme du portage salarial. Ce statut leur permet de trouver des missions à effectuer à défaut de signer un contrat à durée indéterminée. Il suffit que le senior se trouve une société de portage séreuse pour faire valoir toute son expérience, qui sera bien entendu mieux valorisée. Un autre avantage est que c’est la société de portage qui se charge également de la responsabilité civile professionnelle de son salarié porté.

 

Salaire et frais professionnels

Quand il a des frais professionnels, le salarié porté peut les faire prendre en charge par la société de portage. Le prestataire est donc là aussi avantagé par rapport à un indépendant traditionnel.Si un problème survient avec son client, un litige par exemple, il pourra toujours profiter du service juridique de la société de portage salarial.
Si tant est qu'il facture son client en temps voulu, le salarié porté recevra son salaire et son bulletin de paie toujours à la bonne date. Et parfois même quand le client est en retard. Le dernier avantage, et pas des moindres, c’est que le porté peut se consacrer entièrement à son activité, car la société de portage s’occupe de la gestion de celle-ci.

 

Un statut qui ne peut que s'étendre

Que se soit chez les jeunes, les actifs comme chez les seniors, le portage salarial est une véritable aubaine. C’est une expérience sans prise de risque. C’est l'indépendance en toute autonomie, sans le risque financier. C’est également un moyen de trouver du travail à long terme chez l’une des entreprises clientes. Ce qu’il faut garder à l’esprit c’est que ce statut va certainement s'accroître dans les années à venir parce que donneurs d'ordres et prestataires n'y retrouvent que des avantages.

Article rédigé par l'équipe Freecadre
Crédit photo : PIXABAY